Navigation Menu+

Recenser

Participer aux recherches scientifiques pour mettre en avant la flore et la faune de la Haie de Lionne – Choiseul et de ses environs. Le recensement fonctionne sur le mode de la sérendipité, c’est-à-dire la possibilité de faire des découvertes scientifiques inattendues grâce à la contribution de tous. Pour être efficaces, les observateurs doivent effectuer les relevés saisonniers et pendant plusieurs années : des habitudes à prendre du côté de chez soi ou lors de ses déplacements au travail… Or, il existe des protocoles allégés très accessibles

Les sciences participatives dans Le Monde 8-2-2016

Les recensements les plus faciles

Les recensements s’effectuent en direct sur applications, une fois l’application et l’identification des plantes et des oiseaux convenablement maîtrisée. Ne pas se faire trop de souci, les scientifiques corrigent les statistiques… mais rester consciencieux.

BirdLab – enregistrer le comportement entre oiseaux face à la nourriture en jouant sur smartphone

Développée par le Museum National d’Histoire Naturelle (MNHN), l’application BirdLab (également disponible sur Iphone) permet de jouer avec son smartphone pendant 20 minutes en notant les arrivées et départs des oiseaux sur 2 mangeoires se faisant face : innovation dans l’univers des jeux téléchargeables, BirdLab initie aux espèces pionnières, celles qui préfèrent être tranquilles, et s’il existe une coopération entre elles… Un entraînement à l’identification des oiseaux est également disponible pour faire passer le niveau du joueur de débutant à expert.

Toutes les informations sur le site BirdLab

Sauvages de ma rue – cataloguer les plantes spontanées dans la ville

Aussi développée par le MNHN, l’application ergonomique Sauvages de ma rue  (également disponible sur Iphone) permet de recenser toutes les plantes spontanées d’une rue grâce aux photos prises sur le vif et par un process simplifié d’identification de chaque plante photographiée. L’essentiel est de définir une portion de rue où l’on passe régulièrement, idéalement 4 à 6 fois par an (côté pair ou impair ; sur une distance que l’on détermine soi-même) et d’inscrire les espèces rencontrées en joignant leur photographie pour vérification par les botanistes qui étudient les relevés.

Toutes les informations sur le site Sauvages de ma rue

S’engager dans le recensement

Les sciences participatives se sont développées pour faire bénéficier de nombreuses statistiques aux chercheurs. Elles invitent à un engagement concret par une participation individuelle qui souvent initie à la démarche scientifique : régularité des observations et surtout pendant plusieurs années pour être significatives.

Généralement, un profil unique est à créer valable pour tous les programmes rattachés aux plateformes collaboratives (entrées tant par applications-smartphones que par Pc), où un carnet en ligne permet de noter effectif, nom, lieu référencé Google Map, date.

pour la flore,  l’application Pl@ntNet après identification alimente directement le carnet en ligne, créé au préalable sur Tela Botanica sur Pc – noter que le lieu est directement saisi lors de l’utilisation de l’appli, pas lors de la photographie  – le bon déroulement de la saisie du recensement est vérifiable sur IdentiPlante  – l’observation  est modifiable sur le carnet en ligne ; Le carnet en ligne rassemble toutes les observations effectuées avec les diverses applications. Lors de l’inscription à la plateforme et dans les applications, penser à conserver le même identifiant pour les inscriptions sur les diverses entrées.

pour la faune,

. l’application NaturaList propose de s’approprier son propre carnet d’observation et de consulter les observations autour de soi ; dans le quartier de la Haie de Lionne-Choiseul, deux points géographiques de référencement Google Map préformatés : Pyramides (au croisement rue des Pyramides – Avenue de l’Opéra) et Quatre-Septembre (croisement rue de Choiseul – rue du Quatre-Septembre) ; les observations de tous sont consultables sur Faune-Ile-de-France en sélectionnant 75 (par exemple sur 5 jours)

sur PC

pour la flore, sur un carnet en ligne de la plateforme Tela Botanica ; penser à utiliser les mêmes identifiants

pour la faune,

. sur un carnet d’observations de la plateforme Faune-Ile de France   , avec la possibilité de créer son jardin sur  oiseaux des jardins

 Apprécier les photos de la flore

Inciter à hausser la qualité des relevés photographiques (ensemble, tronc/tige, feuille, fleur, fruit) en donnant son avis sur Pictoflora relayé par Pl@ntnet propose de noter les photos qui permettent la capitalisation des images.

Rêver et faire partager : noter les photos qui ont relevé un défi (accessibilité, rareté, technicité…) toujours sur Pictoflora

Recenser les pollinisateurs avec un appareil photographique et un PC

. SPIPOLL espionner les pollinisateurs pour constituer une collection de photos sur une espèce végétale et le cortège d’insectes la visitant à un lieu et un moment définis – on devient vite accro car non seulement les fleurs sont jolies et on redécouvre les nombreux visiteurs pas du tout agressifs, contrairement aux idées reçues

Quelques précisions pour les amateurs : le milieu environnant de la Haie de Lionne – Choiseul est en code CORINE 7-paysage artificiel, et en code CATMINAT 15/2 (Buisson et haies arbustives)

crédit photographique

Toutes photos téléchargées sur FACEBOOK Groupe, FACEBOOK Page, Tela Botanica sont libres de droits sous la licence CC-BY-SA